André MASSON

Les fleurs se déchainent

 

Tapisserie tissée par l’atelier Baudonnet.
Avec son bolduc n°1/6, et un galon signé de l’artiste.
D’après une toile de 1962.

 

A l’aune des 60 ans de création d’André Masson, l’intérêt de celui-ci pour la tapisserie reste modeste et tardif. Dans les années 60, Masson devient un artiste reconnu par les instances officielles : il réalise notamment le décor du plafond du Théâtre de l’Odéon. Simultanément, les Manufactures Nationales montrent leur intérêt pour les artistes de valeur les plus contemporains, mais ce louable élan requiert la transposition des œuvres par quelqu’un au fait des arcanes des métiers de la Tapisserie : c’est ici qu’intervient (une fois de plus) Pierre Baudouin, qui élaborera les cartons d’après les œuvres de Masson tissées aux Gobelins et à Beauvais, mais aussi à Aubusson (« Sortilèges »).

 

Si elle reprend (agrandie) une toile de 1962 (récemment vendue , Sotheby’s NY, 10.5.2016, lot 191), notre tapisserie n’a sans doute été tissée par l’atelier Baudonnet à Groslay (surtout connu pour ses tissages de Picart le Doux) que dans les années 70 : elle témoigne en tout cas de la virtuosité requise au passage de la toile abstraite lyrique à la tapisserie.

UGS : a18aa23ee676 Catégories : ,

Description

Hauteur : 145 cm

Largeur : 183 cm

Prix : Entre 10 000 € et 25 000 €

Informations complémentaires

Artistes

Format

Hauteur

Largeur

Prix

Go to Top