[wpf-filters id=2]

Galerie

Dom ROBERT

L’été

 

Tapisserie d’Aubusson tissée dans l’atelier Tabard.
Avec son bolduc.
1941.

 

Moine bénédictin et enlumineur, Dom Robert rencontre Jean Lurçat en 1941 à l’abbaye d’En Calcat : sans qu’il cesse de dessiner (ses aquarelles, prises sur le motif, serviront de répertoire formel à ses tapisseries), son œuvre de cartonnier (il est membre de l’A.P.C.T. dès sa création) prend une ampleur considérable (une centaine de cartons, chiffrés), et connaît un succès jamais démenti. Son style est aisément reconnaissable : refus de la perspective, sujets inspirés de la Nature (d’une nature paradisiaque) où flore et faune traités de façon imagée  s’entremêlent  joyeusement dans une foisonnante exubérance, et où l’on décèle l’influence des tapisseries mille-fleurs médiévales ; poétiques et colorés, les cartons de Dom Robert incarnent l’ascèse spirituelle de leur auteur.

Inauguré au  printemps 2015, le musée Dom Robert est établi à Sorèze, dans le Tarn, au sein de l’ancienne Abbaye-école.

 

« Inspiré de ce qui fut pour dom Robert une révélation, l’éblouissement reçu à Palaja lors de la démobilisation en juin 1940, le magistral coup d’essai de « l’été » rassemble déjà tous les grands thèmes qui seront développés ultérieurement dans l’œuvre : les paons, les papillons, les arbres, la basse-cour, les coquelicots » (Collectif, les saisons de Dom Robert, Tapisseries, Editions Hazan, 2014, ( p.95), bref, la Nature dans toute sa splendeur, et dans un style venu de l’enluminure (cf. l’aquarelle qui servit de maquette (Collectif, les saisons de Dom Robert, Tapisseries, Editions Hazan, 2014,ill. p.97). Première tapisserie de dom Robert donc (orienté par un Lurçat subjugué par ses enluminures, vers le médium,  lors de sa visite à l’abbaye d’en Calcat), « l’été » fut immédiatement considérée une vraie réussite par Gromaire et Lurçat, connût un vif succès (de même que « le Printemps », en 1942, et « l’Automne »(1943) qui suivirent) et décida de son œuvre à venir.

Une tapisserie similaire est conservée à la Cité Internationale de la Tapisserie, à Aubusson, un autre exemplaire au Musée dom Robert;
enfin, elle a figuré à l’exposition « La tapisserie française du Moyen-Âge à nos jours » qui s’est tenue au Musée d’Art Moderne en 1946.

 

Bibliographie :
Collectif, Muraille et laine, Editions Pierre Tisné, 1946, ill. n°67
Collectif, Dom Robert, Tapisseries, Editions Julliard, 1980, ill. p. 30-31
Collectif, Dom Robert, Tapisseries, Editions Siloë-Sodec, 1990
Cat. Expo. Dom Robert, œuvre tissé, Angers, Musée Jean Lurçat et de la tapisserie contemporaine, ill.
Cat. Expo. Hommage à Dom Robert, Musée départemental de la tapisserie, Aubusson, 1998
Exhibition Catalogue, l’art de durer, Aubusson, Musée départemental de la Tapisserie, 2000, ill p.26
Collectif, la clef des champs, Dom Robert, Editions Privat, 2003, ill. p.48-49
Collectif, les saisons de Dom Robert, Tapisseries, Editions Hazan, 2014, ill. p.94
Hors-Série La Montagne, une cité pour la Tapisserie d’Aubusson, ill. p.51