[wpf-filters id=2]

Galerie

  |    |  Les nouveautés, Toutes les tapisseries  |  Louis-Marie JULLIEN

Louis-Marie JULLIEN

Harpéolienne

 

Tapisserie d’Aubusson tissée dans l’atelier Legoueix.
Avec son bolduc signé de l’artiste.
1958.

 

Après l’habituel passage par la décoration murales dans les années 30, Jullien vient à Aubusson en 1936, se lie à Picart le Doux en 1947 et devient membre de l’A.P.C.T. (Association des Peintres-Cartonniers de Tapisserie). Il se consacre alors à la tapisserie avec zèle et réalisera 167 cartons, d’abord figuratives, à la suite de Picart le Doux et de Saint-Saëns, puis sous l’influence des thèmes scientifiques abordés, il évolue vers l’abstraction. En 1981, deux ans avant sa mort, il fait don de son atelier au Musée départemental de la tapisserie à Aubusson.

Le sujet, musical (un  classique, cf. Picart le Doux notamment), se conjugue à une inspiration facétieuse : l’instrument à vent per se, inédit, est identifiable à quelques lignes entrecroisées traversées de formes acérées : le vent.

Bibliographie :
Cat. Expo. Hommage à Louis-Marie Jullien, Aubusson, Musée départemental de la Tapisserie, 1983