[wpf-filters id=2]

Galerie

  |    |  Toutes les tapisseries  |  Louis-Marie JULLIEN

Louis-Marie JULLIEN

Trouée d’ombres

 

Tapisserie d’Aubusson tissée par l’atelier Legoueix.
Avec son bolduc signé de l’artiste, n°1/3.
1972.

 

Après l’habituel passage par la décoration murales dans les années 30, Jullien vient à Aubusson en 1936, se lie à Picart le Doux en 1947 et devient membre de l’A.P.C.T. (Association des Peintres-Cartonniers de Tapisserie). Il se consacre alors à la tapisserie avec zèle et réalisera 167 cartons, d’abord figuratives, à la suite de Picart le Doux et de Saint-Saëns, puis sous l’influence des thèmes scientifiques abordés, il évolue vers l’abstraction. En 1981, deux ans avant sa mort, il fait don de son atelier au Musée départemental de la tapisserie à Aubusson.

1972 est l’année des « ombres » pour Jullien : tous les 13 cartons conçus cette année-là en ont mention dans leur titre ; peut-être est-ce à mettre en relation avec la réalisation contemporaine des vitraux pour le temple de Villefavart.
D’après le catalogue de l’exposition de 1983 (qui fait office de Catalogue Raisonné, et où notre oeuvre porte le numéro 152), une seule tapisserie a été tissée d’après ce carton : il s’agit d’une pièce unique.

 

Bibliographie :
Cat. Expo. Hommage à Louis-Marie Jullien, Aubusson, Musée départemental de la Tapisserie, 1983

Catégorie :